La rencontre entre Solidarité et Passion
La rencontre entre Solidarité et Passion

Jaguar Type E (1961-1975)

La voiture de sport qui fera rêver des générations de passionnés fait sensation par son style audacieux et sa technologie avancée pour l'époque. Symbole des "Swinging Sixties", elle défit de par son tarif les italiennes au cheval cabré.

C'est dans le plus grand secret que Jaguar a élaboré sa nouvelle Grand Tourisme amenée à succéder à la prestigieuse lignée des XK120/140 et 150. C'est donc l'effervescence lorsque les medias d'abord et le public ensuite découvrent au salond de Genève 1961 la dernière-née du salon de Coventry.

 

Comme en 1948 lors de la sortie de la XK120, l'étonnement fait place au ravissement. Le dessin signé par William Lyons lui-même, dirigeant de la fime britannique, associé à Malcolm Sayer reprend avec génie le meilleur de la type D couverte de gloire en compétition.

 

On trouve l'immense capot long et pat basculant d'un bloc vers l'avant et abritant le moteur. Tout en soignant l'aérodynamisme cher à Jaguar, le reste de la carrosserie est traité de façon fastback avec une ligne de toit descendant jusqu'au feux arrière soulignés d'élégants pare-chocs en acier chromé.

 

Un inédit hayon s'ouvrant latéralement, des phares sous globe, une discrète calandre et de superbes roues fil achèvent de donner à l'ensemble une allure de très grande classe. Même l'intérieur est l'occasion de superlatifs avec sa fôret de compteurs et de manomètres que complètent quantité de boutons et un volant en bois à trois branches ajourées.

 

Loin de n'être qu'apparence, la Type E est également une authentique sportive avec son châssis très moderne inspiré de la course, ses freins à disque et son excellent six-cylindres longue course réalésé à 3,8 litres de 265 chevaux, dont le souffle est inépuisable.

 

Le public est sous le charme, et les commandes affluent de toutes parts, notamment des vedettes du cinéma, de la littérature et de la chanson, attirées par tant d'arguments auxquels il faut ajouter le prix fixé à un tiers de que propose la concurrence de l'époque...

 

 

Contact HISTORAUTO

Nous joindre ? Très simple : utilisez le formulaire de la rubrique contact. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais !