La rencontre entre Solidarité et Passion
La rencontre entre Solidarité et Passion

Boîte de vitesse

Nous faisons le choix d'évoquer ici la boîte de vitesses manuelle et non automatique. Comme l'embrayage, la boîte de vitesses permet le changement de rapport de démultiplication entre le moteur et la transmission. 

 

La plage du régime utilisable du moteur à explosion étant limitée, il ne peut pas assurer une variation de régime suffisante pour passer du démarrage jusqu'à la vitesse maximale sans changement de démultiplication.

 

Plus une boîte de vitesses possède de rapports, plus il sera facile au conducteur de faire tourner le moteur aux alentours du meilleur régime. En utilisation touristique et en conduite calme, on choisira la plage de régime où la consommation est la plsu faible. En conduite sportive ou en course, on tiendra toujours le moteur aux environs de sa puissance maximale délivrée.

Les vitesses craquent

 

La première vitesse craque pour le passage de la vitesse à l'arrêt. En général, la boîte n'est pas responsable, il s'agi de l'embrayage qui ne lâche pas. Dans le cas où les vitesses craquent au changement de rapport en marche (boîte non synchronisée), il est possible que ce soit l'embrayage qui ne lâche pas. Mais il peut également s'agir d'une mauvaise assimilation de la technique du double débrayage et du double pédalage. Si la boîte est synchronisée et que l'embrayage n'est pas à incriminer, alors les synchroniseurs sont usés.

 

Levier de vitesse dur

 

Si le levier de commande des vitesses est dur pour l'enclenchement d'un rapport, cela peut provenir de tringleries de commande tordues ou d'articulaitons grippées. Il arrive aussi qu'il s'agisse de fourchette ou d'axe de fourchette déformé. Il est rare, mais pas impossible, que la cause soit un mauvais glissement des baladeurs sur l'arbre canelé.

 

Les vitesses sautent

 

Si les vitesses sautent à l'accélération, vérifier les points suivants :

 

- le jeu et le réglage de la tringlerie de commande ;

- le bon état des billages de positionnement des axes de fourchette ;

- le bon maintien des fourchettes sur leurs axes (vis pointeau desserrée) ;

- l'usure des fourchettes ;

- l'importance du jeu axial des roulements du train du haut ;

- le bon maintien des flasques de positionnement ;

- l'usure des synchroniseurs ou des crabots.

 

Si les vitesses sautent surtout à la retenue, c'est peut-être une des causes précédentes.

Contact HISTORAUTO

Nous joindre ? Très simple : utilisez le formulaire de la rubrique contact. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais !